Un peu d’histoire

Malgré une tech­no­lo­gie très avan­cée, l’humanité ne tient une chro­no­lo­gie pré­cise, selon un mode de data­tion unique, que depuis quelques siècles à peine. En l’absence d’autres expli­ca­tions et face au réel pou­voir des Dieux, elle donne foi aux ori­gines mytho­lo­gique. Quelques scep­tiques qui ne se contentent pas de ces expli­ca­tions craignent pour­tant de l’affirmer haut et fort…

Période mythique

Du chaos ont émer­gé les étoiles, la galaxie, les Titans et les Dieux. Ces der­niers sont aujourd’hui les maîtres. Prométhée a don­né le feu aux hommes de Gaïa, la pla­nète mère. Depuis, la tech­no­lo­gie est employée mais pas aus­si bien mai­tri­sée par l’humanité.

Les coor­don­nées des por­tails d’Hermès, don­nées par les oracles de Prométhée se sont révé­lés exactes : les hommes ont colo­ni­sé des pla­nètes habi­tables ou presque par voyage quan­tique à tra­vers les por­tails. Ils ont ensuite pu s’arracher de ces mondes ori­gi­nels (les poleis les plus anciennes) dans des Ouranefs pour fon­der des colo­nies sur d’autres mondes et y ouvrir d’autres por­tails pour cer­taines.

Période archaïque

Les pre­mières poleis étaient prin­ci­pa­le­ment diri­gées par des sou­ver­rains. L’esclavage était répan­du, les mondes assez pauvres et arides. La popu­la­tion vivait dans des cité bulles de quelques kilo­mètres car­rés, le temps nécés­saire à la Gaïaformation par nano­ma­chines auto­ré­pli­cantes, soit quelques décé­nies.

L’une de ces cités offrant le seul por­tail entre le sec­teur Egéen et le sec­teur de Colchide accu­mu­lait maintes richesses de par ce rare empla­ce­ment stra­té­gique. La richesse atti­rant la convoi­tise, il ne fal­lu qu’un pré­texte pour déclen­cher la plus grande guerre de mémoire d’homme et le plus grand récit épique jamais conté.

La grande bataille de Troie a oppo­sé les Mondes Troyens aux mondes Achéens. Achille, Hector, Dyomède, Enée, Paris, Ulysse et biens d’autres figures y sont entrés dans la légende.

Période clas­sique

Les guerres mèdiques : alors que les mondes de l’anneau croissent en richesse et en popu­la­tion au fur alors que leur gaïa­for­ma­tion s’achève, une armée d’invasion Mède défer­la de la péri­phé­rie en deux vagues à quelques années d’intervale. Les athé­niens repous­sèrent la pre­mière inva­sion à Marathon. La seconde vague, trois fois plus puis­sante fut conte­nu près du por­tail des Thermopyles. Athène fut rava­gée mais sa popu­la­tion, réfu­giée sur Salamine enga­gea le tout pour le tout et arma une flotte qui par­vint à défaire les Mèdes. La créa­tion de la Ligue de Delos autour d’Athènes est une consé­quence directe de cette vic­toire.

L’ascension d’Athènes : la polis monte en influence et au nom de la sécu­ri­té des mondes de l’anneau, ses colo­nies se font plus nom­breuses. La confron­ta­tion avec Sparte et sa Ligue Lacédémonienne sem­blait inévi­table.

La guerre des ligues : les mondes du noyau, regrou­pés en 2 ligues s’affrontent main­te­nant en har­ce­lant l’adversaire. Aucune bataille déci­sive n’a encore orien­té le cours de la guerre. Après un haut fait Athénien, une paix fra­gile a été signée par les 2 cités mais com­bien de temps dure­ra-t-elle ? Une autre cité en pleine réor­ga­ni­sa­tion mili­taire pour­rait per­tur­ber le dérou­le­ment des évè­ne­ments : Thèbes.

Aucun commentaire