Cantique des quantiques

Quantiquité est un jeu de rôle en déve­lop­pe­ment qui trans­pose une grèce mytho­lo­gi­co-his­to­rique dans un futur high-tech. Avec Ulysse 31, on ne peut pas vrai­ment par­ler d’originalité de prin­cipe. Pourtant l’angle d’attaque se veut dif­ferent, plus poli­tique, plus proche de l’histoire.

Les mondes achéens de la cein­ture d’Atlas forment le cadre de jeu. Les Spartiates et les Athèniens s’affrontent depuis quelques années sous le regard des Dieux dont per­sonne ne doute de l’existence tant leur inter­ven­tion est visible… tant et si bien d’ailleurs que des rumeurs com­mencent à cou­rir sur l’existence de pha­langes pro­mé­théennes dési­rant affran­chir l’humanité de leur joug.

Une fra­gile paix a été signée il y a à peine un an et déjà elle semble mise à mal alors qu’une troi­sième polis semble vou­loir jouer les arbitres : Thèbes.

Que jouons-nous ? Des presque héros, des gens ayant une cer­taine impor­tance dans leur polis d’origine, qu’elle soit mili­taire, finan­cière, sociale ou pro­ba­ble­ment un peu tout ça à la fois.

Que cela soit à Athènes à l’assemblée ou dans le conseil des familles de Sparte ou de Thèbes ou une autre pla­nète de moindre impor­tance, les joueurs vont pou­voir s’impliquer dans les grandes déci­sions poli­tique pour aug­men­ter le pres­tige de leur com­mu­nau­té ou le leur…

Quantiquité se prête donc au jeu en cam­pagne mais la pré­sence du sur­na­tu­rel laisse la place pour des aven­tures épiques à la conquête de tré­sors fabu­leux, pour déjouer une malé­dic­tion ou même pour séduire une Déesse ou un Dieu.

Coté sys­tème, il s’agit de par­tir d’une ver­sion allè­gée du sys­tème d20 axée avant tout sur les com­pé­tences. Les dons seront peu nom­breux et souples.

Voile donc un pre­mier tour rapide. D’autres pages vien­dront détailler tout cela avec une réserve digne de la Palisse : le jeu est en écri­ture donc tant qu’il n’est pas ache­vé rien n’est défi­ni­tif.

Aucun commentaire